Textes

Les Mots

 

Et si les mots sont des oiseaux de passage

traversant le temps

Où s’en vont les mots sages, les mots cinglants

Les promesses, les mots d’amants?

Et si les mots sont des oiseaux prophètes

Ma bouche enfante-t-elle des naufrages

Des paradis ou des mirages?

 

Puisque la parole est une onde féconde

Puisque le verbe est au commencement du

Monde

Que nos lèvres soufflent les vérités de l’âme

Que les mots s’envolent faire naître des aubes

d’Espoir

Et si la conscience met des couleurs sur les

mots

Quels plumages auront-ils, mes oiseaux?

 

Et si les mots sont des oiseaux chamans

Jeteurs de sorts ou guérisseurs

Quels courants d’air prennent leurs ailes?

Et si les mots sont des oiseaux sauvages

Sortons de leurs cages les mots secrets

La force sous les mots muets


 

Puisque la parole est une onde féconde

Puisque le verbe...

...Quels plumages auront-ils, mes oiseaux?

La Femme-Renard

 

Enfant des peuples disparus

Des légendes d'hier

Ardente et nue chante les ôdes

Et souffle les prières

Lune dans la forêt devine

Les vérités d'essence

Efface les bruits et dessine

Les perles du silence

 

Sauvage à l'appel des anges

Ivre du Grand Mystère

Couche son corps sur l'aube blanche

Et embrasse la terre

Quand la nuit vascille et se rend

La vibrante sorcière

se pare d'une fourure d'argent

Et s'offre à la lumière

 

Ouleyledi...

 

Lancée dans la plaine de brume

Crache la tempête

La haute muraille hurle et fume

Il veulent la bête

 

Sacrifiée dans sa belle danse

A la peur des hommes

Dans les filets de l'ignorance

Le renard blanc se donne

 

Habillée de poussière chante

La muette sorcière

Quand seule la foule se lamente

Elle parle à l'Univers

 

La femme danse dans les flammes

Libre, divine dame

Offre sa grâce au ciel des astres

Vibre au son de l'espace

La fontaine du Silence

 

Eau Vive des rivières

Je te suis dans ta course

Accueille ma Prière

Je reviens à la Source

 

A bout de souffle, j’ai soif d’Espoir

A bout de souffle, j’ai soif et je veux boire

A la Fontaine du Silence

 

Eau Sainte sous la terre

Je t’offre une parole

Que Pureté et Lumière

Rendent Vie à ton sol

 

A bout de souffle, j’ai soif d’Espoir

A bout de souffle, j’ai soif et je veux boire

A la Fontaine du Silence

 

Puissance de la Mer

J’ai plongé dans ton corps

Sur l’écume éphémère

T’ai bénie à l’Aurore

 

A bout de souffle, j’ai soif d’Espoir

A bout de souffle, j’ai soif et je veux boire

A la Fontaine du Silence

 

Eau claire des alpages

Je désire ton essor

Joie limpide et sauvage

Je bois ton réconfort

 

 

A bout de souffle, j’ai soif d’Espoir

A bout de souffle, j’ai soif et jeveux boire

A la Fontaine du Silence

La vie est un jeu

 

La vie est un jeu

Avec ses lumières et ses ombres flamboyantes

Ses gestes suaves

Ses caresses sous sa rudesse ignoble

Sur toi je ris, mon arbre

Des facéties de cette aventure exquise

Saoule et défaite des pudeurs aliénantes, mon arbre

Je chante...

 

Je chante l’Amour et pourtant je suis double, jamais mariée

J’ai en moi deux amants qui se cherchent et se troublent pour ma vérité

A l’heure de la solitude, je chante un tango de l’alliance

Pour qu’enfin en moi le Feu et l’Eau s’accordent et dansent ensemble

 

La vie est un jeu

D’oscillations en des joutes frénétiques

Une partie sublime

Aux accents de paix et de chagrins d’espoir

Un jeu de balançoire

Suspendue aux affres du vide

Défiant l’équilibre entre les contraires, mon arbre,

Je chante...

 

Elle est fantaisie, voit le Divin dans un trait de Lumière

Pendant que de ses mains, il bâtit le monde aveugle et sourd à la Terre

Elle Aime avec toute son Âme,

Il est passion charnelle et s’enflamme

Elle est douceur Il est ardeur,

Elle famille la mère, lui ,

Solitaire...

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-youtube