top of page
Rechercher

Osez la Voix de l'intuition et de la créativité!

Que ce soit un stage où la voix est la thématique principale, un stage Voix et Arts graphiques ou un stage « voix et chamanisme » dans lequel la voix est explicitement amenée comme un outil de connaissance de soi dans un cadre rituel, ce travail est très souvent un déclencheur de profondes libérations.

J’ai à coeur dans cet article de vous partager quelques témoignages de participant-es qui sont ou ont été engagés dans le travail de la voix, évoquant leurs ressentis lors des temps de partage après ces jours intenses de voyage en stage, à chanter, bouger, danser, parler, rire, pleurer parfois aussi...

Aller dans ses "terra incognita"

Bon nombre de gens qui viennent en stage chantent déjà, en chorale notamment, mais n’ont jamais eu l’occasion de rencontrer leur « propre » voix. Certaines personnes disent se cacher un peu derrière le groupe. J’ai moi-même fait partie de chorales et je ne peux que recommander cette expérience magnifique qu’est celle de faire partie d’un choeur et de vibrer de concert avec un groupe de 40 ou 50 personnes !

Bien souvent cependant, nous sommes assignés à un pupitre et ne sortons plus d’un registre de tessiture vocale. Ainsi par exemple, je rencontre bon nombre de « soprani » qui n’ayant jamais été encouragées à aller explorer leurs voix graves, rencontrent des difficultés à « descendre » dans les graves.

Elles connaissent d’elles des voix aiguës et bien « polies » du chant lyrique, mais ignorent leur voix profonde, « ancestrale », celle des racines. N’est-ce pas là un vestige de l’image trop longuement portée de la femme occidentale justement « bien polie », qui se devait d’exprimer la grâce et la « féminité » mais rester à une place bien définie et se contenir?

Ainsi Anne me témoigne avec émotion qu’elle vient de réaliser la puissance que contient sa voix, et comme elle est heureuse de repartir avec des outils pour continuer cette exploration.

Emmanuël ou Martine me disent avoir vécu comme un accouchement de leur propre voix !

D’autres personnes ont au contraire besoin d’autoriser la douceur dans le geste vocal et vont, comme Fabien, s’étonner de leur propre capacité à offrir leur sensibilité.

Pour moi, voir quelqu’un sortir de sa zone vocale connue, le regard étonné de s’entendre lui-même est un véritable cadeau, car je sais que cela ouvre des portes à de nouvelles possibilités pour sa vie, en dehors du domaine du chant.

A la rencontre de sa propre créativité

De même, l’espace créatif au niveau vocal est un domaine assez peu exploré pour la plupart des gens, notamment les personnes qui chantent en chorale puisque ce n’est simplement pas l’objet d’un choeur. Certains me disent aussi être habituées à reproduire des chansons mais veulent connaître « leur » voix.

Le travail corporel associé a celui de la voix a pour but notamment de libérer l’espace créatif.

J’entends souvent en début de stage le désir de gagner en « liberté de la voix » dans le chant et dans l’expression en général.

Parfois, faire simplement des bruits avec la voix est difficile car associé à des jugements intimement ancrés dans la personnalité. Marie qui suit un accompagnement individuel régulier, témoigne qu’en osant plus de relâchement dans son corps, elle se libère des limitations dans son expression.


Je me souviens aussi de Géraldine qui avait l’impression de chanter de façon « scolaire » et souhaitait sortir d’un formatage. Au bout d’un deuxième jour de stage et après notamment un travail d’ancrage en échauffements, le groupe entier a été sincèrement touché par sa magnifique improvisation en « cours en petit groupe ». Elle même s’est émerveillée d’avoir « chanté avec tout le corps », d’avoir « chanté plus vrai » et a parlé de revenir d’un véritable voyage !

J’ai bien souvent le retour de personnes qui étaient peu connectés à leur corps et qui expriment à la fin du stage « l’avoir retrouvé ». Ils sentent en eux plus d’espace et son émerveillés par l’intelligence corporelle.


Inviter l'intuition

L’espace de l’enfant intérieur est rappelé dans ces moments de stage où l’on joue beaucoup.

C’est aussi un temps prolongé où l’imaginaire est invité à travers les jeux où je propose de vocaliser des personnages.

C’est ce dont témoigne Céline qui repart d’un stage de 2 jours pleine et nourrie dans son imaginaire.

Nous nous émouvons particulièrement lorsque littéralement pétillante, elle nous partage son étonnement de la fluidité qu’elle a rencontré au-delà des jugements qu’elle a sur sa voix habituellement. Elle a jubilé à jouer comme une enfant, et tout simplement, à être elle-même !


L’intuition est encouragée dans les espaces de mouvement libre et de chant spontané. Parfois en lien avec les éléments sur le lieu du stage ou en résonance avec un vécu, des images ou sensations particulières surgissent dans un moment chanté.

Karine a senti une profonde connexion à la mer lors d’un chant face à l’océan, et s’est sentie reliée à une grande énergie. Elle qui vivait des moments très difficiles repart avec une nouvelle vitalité.

Sylvie est incroyablement émue après un passage individuel en stage de s’être sentie en lien avec une personne chère avec qui elle ne peut plus communiquer.

Marine qui partage son expérience du stage « voix et chamanisme » a senti que l’espace rituel lui a permis de mettre en lumière son intention et de mettre un focus sur ce qu’elle souhaitait transformer. Le travail de la voix associé au mouvement lui a permis de sentir instantanément dans le corps des émotions de joie, de peur ou de tristesse en lien avec cette intention.



La force réparatrice du groupe

Je m’émerveille toujours de voir comme le groupe favorise de façon évidente ces libérations.

Fanny au sortir d’un stage dit se sentir comme étant « passée à la machine à laver » et qu’elle se sent allégée d’un paquet de doutes. Elle à l’impression d’avoir « nettoyé des générations », et est frappée par les miroirs qu’elle a rencontré dans ce stage.

Iris est touchée par l’amour dans le groupe. Elle est heureuse de s’être écoutée et d’avoir pu donner du soin à la petite fille en elle, de s’être offert de vivre un espace de guérison et libérateur.

Elle a ressenti un profond sentiment de sécurité qui lui a permis de trouver le courage d’aller explorer sa voix au-delà de ses limitations.

Marie me partage directement : « Ce travail m’a servi à aller toucher des espaces émotionnels que je n’aurais pas touché par ailleurs avec d’autres outils.

Il m’a proposé des chemins corporels, sensitifs et cognitifs jusqu’alors inconscients

J’ai expérimenté des libérations émotionnelles, j’ai pleuré, cela m’a soulagée. Le travail me permet de mettre en lumière des zones d’ombre. »


De la timidité au plaisir d'offrir

Je rencontre beaucoup de personnes qui expriment une timidité qui les dérange au quotidien. Peut-être ne manquent-ils pas de créativité, mais ils n’ont pas rencontré d’espace suffisamment rassurant pour pouvoir l’offrir !

Katell disait se sentir toujours en retenue et n’osait pas chanter devant les gens, elle disait vouloir pouvoir chanter quand elle veut. Au cercle de partages, elle est émue d’avoir ouvert et d’avoir senti une liberté d’être dans ses voix. Son expérience à elle est d’avoir chanté pour chacune des personnes du groupe et elle a adoré ça !



En sortant de nos zones de confort en stage, vocalement, corporellement, nous nous offrons la possibilité de nous surprendre et de dépasser des limites. Que ce soit pour enrichir son chant, dans une démarche artistique ou simplement pour ouvrir de nouveaux horizons au quotidien, le travail de la voix nous offre un merveilleux outil, développant à la fois intuition et créativité. Quelle joie de vous accompagner dans ces espaces d'émotion et de lâcher prise, quelle merveille d'être là pour entendre ces voix magnifiques, uniques, sortir à gorge déployée et s'offrir généreusement au delà des timidités. J'ai une immense gratitude. Continuons de plus belle et que résonnent nos corps et nos voix!


Delphine 03/12/2023





3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La Voix, cette voyageuse de l'Être

Les voix du corps, les voix de la vie Avez-vous remarqué comme la joie est communiquée lorsque l’on écoute un bébé s’amuser à l’exploration sa voix ? Entièrement absorbé par la découverte d’un nouveau

Tout le monde peut chanter !

« Je n’ai pas de voix », « Je chante faux », « je n’aime pas ma voix », « l'idée de chanter en public me paralyse », « Je ne chante que pour moi sous la douche », « l’improvisation me terrifie »… En t

bottom of page