Les passeurs de sons  

Spectacle jeune public

Concert-Spectacle de musique, chant et danse:

A la découverte de ces instruments des traditions du monde.


A travers une rencontre entre voix, musique et mouvement, le musicien Sébastien Belin et la chanteuse-auteure Delphine Cam proposent d'ouvrir une fenêtre sur d'autres cultures.

Un temps hors du temps proposé aux enfants pour entrer simplement et avec humour dans la magie du son et rencontrer des voix, des instruments à cordes, à vent et des percussions de tous les pays et d'autres époques.

Deux personnages à la fois joueurs et complices, manifestement prêts à la chamaille mais aussi à exprimer leur sensibilité, seront au rendez-vous avec le jeune public pour jouer avec les mots, les sons, les voix ou leurs corps.
Ils transmettront ainsi de façon ludique aux enfants les histoires à l’origine des instruments ethniques de Sébastien, leurs méthodes de fabrication et leurs techniques de jeu.


C'est aussi une présentation de la voix en tant qu'expression de l'être à travers ses
palettes d'émotions par des chansons du monde ou des compositions.

Un rendez-vous coloré plein de vitalité, de rythme et de poésie, où le corps est vivant et prend sa place dans le mouvement, la danse et le chant.

Les enfants seront acteurs du spectacle en devenant le vent ou en chantant les réponses de chants très simples.
 

“Les passeurs de son” est l'évolution d'un spectacle existant, “Passeur de son”, qui est joué en solo par Sébastien Belin depuis une dizaine d'années.

La musique dans le spectacle:

Avec une dizaine d’instruments traditionnels et atypiques, leurs voix et leurs corps, Les Passeurs de Sons se proposent de partager en musique leur passion pour les sonorités, les harmonies, les couleurs du son.
Ainsi, ils donneront à voir et à entendre parfois en solo, souvent en duo avec le chant et/ou la danse:
-Les belles harpes-luths d’Afrique de l’ouest, que sont la Kora et le N’goni
-La flûte Peule du Mali
-La flûte Native d’Amérique du nord
-La Cruche Udu du Ghana
-La Guimbarde Dan Moï du Vietnam
-Le Didgeridoo d’Australie
-La Shruti Box d’Inde
-La Kalimba d’Afrique du Sud
-Le Daf, tambour-lune du Moyen-Orient.
-Un lithophone en pierre calcaire du Causse du Larzac
-La Calebasse
-Le sifflet nasal d’Amazonie

La voix dans le spectacle

 

La voix est le premier instrument dont l'humain dispose dès la naissance. Elle est notre alliée intime, qui vient exprimer l'être, parler de ce qu'il vit, et mettre le dedans au dehors.

La voix émane du corps telle une impulsion, suivant le chemin du souffle et puisant sa force dans les mouvements libres de l'émotion:

Surprise, colère, tristesse, joie, peur...

 

 

Les chansons des Passeurs de Sons:

-Celles qui parlent en d'autres langues de ce qu'il y a de commun à tous les peuples.
Transmises oralement à travers les âges et les distances, elles nous rappellent que nous partageons souvent les même sentiments, les mêmes aspirations, les même défis.
Nous jouerons deux chants de tradition africaine:
un chant de travail pour s'encourager, un autre qui nous rappelle d'écouter les messages de la vie.
Les enfants seront appelés à participer sur ces chants.


-Les chansons que l'on invente, pour exprimer ce qui nous anime:
Delphine, jouant avec les mots et leurs sons, écrit des chansons en français qui parlent du lien qui nous rassemble en tant qu'humains, au-delà de nos différences.
Un chant évoquera le voyage d'un enfant qui doit quitter son pays en guerre, et qui retrouvera une terre d'accueil.
Une berceuse chantera à l'enfant que la nuit est belle de son mystère quand on sait l'écouter.


Les Voix-Son:
-Celles qui s'amusent et s'improvisent des langues et des mélodies en toute liberté, qui s'envolent, sautent les octaves et se mélangent en polyphonies.
Suraigus, basses, di-phoniques, nasillardes, gutturales...
Ce sont les voix de la vie qui épousent les mouvements du corps, qui rient, s'étonnent, crient puis se font avec lui rythmes et poly-rythmes.

 

Le mouvement dans le spectacle:

Mouvement du son, mouvement du corps.
Le concert des Passeurs de Sons s'anime. Touché par le son, le corps de la chanteuse se met en mouvement...

 

Le musicien étourdi cherche on ne sait quoi à quatre patte et devient tortue.
Ou encore, suspendu à la note finale d’une guimbarde, le voici devenu ressort et ne s'’arrête plus !


Touché par le son, le corps de la chanteuse se met en mouvement, rappelant le vol d’un oiseau ou l’ondulation du serpent... Et là, n’est-ce pas la trompe d’un éléphant !?


Danse tribale, joyeux chahuts des personnages ou images poétiques, le spectacle communique à la fois la détente et le dynamisme de corps et de cœurs bien vivants
qui aiment avant tout partager leur joie d’être... En musique!

 

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-youtube